Sie sind hier: Startseite / Reviews / Journals / sehepunkte / 16 (2016) / 11 / Proverbes dramatiques de Madame de Maintenon
  • Metadaten

    • Dokumenttyp
      Rezension (Monographie)
      Zeitschrift
      sehepunkte
      Autor (Rezension)
      • Daniélou, Catherine
      Sprache (Rezension)
      Français
      Sprache (Monographie)
      Français
      Herausgeber (Monographie)
      • Gethner, Perry
      • Varney Kennedy, Theresa
      Titel
      Proverbes dramatiques de Madame de Maintenon
      Erscheinungsjahr
      2014
      Erscheinungsort
      Paris
      Verlag
      Classiques Garnier
      Reihe
      Bibliothèque du XVIIe siècle
      Reihennummer
      20
      Umfang
      343
      ISBN
      978-2-8124-3233-0
      Thematische Klassifikation
      Biographien, Familiengeschichte
      Zeitliche Klassifikation
      Neuzeit bis 1900 → 17. Jh., Neuzeit bis 1900 → 18. Jh.
      Regionale Klassifikation
      Europa → Westeuropa → Frankreich
      Schlagwörter
      Maintenon <Madame de>
      Original URL
      http://www.sehepunkte.de/2016/11/29595.html
      recensio.net-ID
      e81390f3e1c84fb18793a371902c2431
      DOI
      10.15463/rec.778107437
  • Zitierhinweis

  • Lizenzhinweis

    • Dieser Beitrag kann vom Nutzer zu eigenen nicht-kommerziellen Zwecken heruntergeladen und/oder ausgedruckt werden. Darüber hinaus gehende Nutzungen sind ohne weitere Genehmigung der Rechteinhaber nur im Rahmen der gesetzlichen Schrankenbestimmungen (§§ 44a-63a UrhG) zulässig.

Perry Gethner / Theresa Varney Kennedy (Hg.): Proverbes dramatiques de Madame de Maintenon (rezensiert von Catherine Daniélou)

erstellt von Recensio Net zuletzt verändert: 15.05.2017 11:57

sehepunkte 16 (2016), Nr. 11

Perry Gethner / Theresa Varney Kennedy (éds.): Proverbes dramatiques de Madame de Maintenon

Les années 2013-2014 furent fructueuses pour le travail de recherche sur Madame de Maintenon dont on souligne encore de nos jours l'ambivalence. Vilipendée, haïe et déshumanisée pendant des siècles, on n'a guère valorisé que sa mission d'éducatrice. Nous avons là, ces dernières années, un moment charnière dans la mesure où désormais le personnage historique intéresse finalement moins que ses écrits et leur réception. Ainsi, les Presses Universitaires de Rennes publièrent en 2013 une collection d'articles explorant son écriture, sa rhétorique et son esthétique, intitulée Madame de Maintenon, une femme de lettres et éditée par Christine Mongenot et Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval. Marcel Loyau, de son côté, édita et annota en 2014 pour la populaire collection "Le Temps Retrouvé" chez Mercure de France la seule Correspondance, Années 1707 et 1709 entre la Princesse des Ursins, camarera mayor de la reine d'Espagne, et Madame de Maintenon, en mettant l'accent sur l'année qui fut la plus sombre de la guerre de Succession d'Espagne. Puis les éditions Honoré Champion achevèrent en 2014 la monumentale publication en sept volumes de l'édition des Lettres de Madame de Maintenon , entamée dès 2009. Enfin, de leur côté, les Classiques Garnier sortirent cette édition des proverbes dramatiques dont la première publication avait eu lieu en 1829 (édités par M. de Monmerqué) et que Théophile Lavallée avait reproduits en 1857 dans son édition des textes pédagogiques intitulée Conseils et Instructions aux Demoiselles pour leur conduite dans le monde (publiés à Paris par Charpentier). Saluons donc ces efforts extraordinaires qui, dans leur totalité, renouvelleront sans nul doute les directions de recherches en histoire, en histoire des idées, en histoire littéraire.

L'édition présentée par Perry Gethner et Theresa Varney Kennedy s'inscrit donc dans une continuité de travail de recherche approfondi, minitieux et rigoureux, et aussi de redécouverte des textes de Madame de Maintenon. A ce titre cet ouvrage est d'une grande valeur. Le travail de ces deux chercheurs américains spécialistes du théâtre du Grand Siècle et des femmes dramaturges des XVIIe et XVIIIe siècles porte sur les quarante proverbes dramatiques que composa Madame de Maintenon pour les jeunes filles de l'école de Saint-Cyr, dans l'esprit des jeux et proverbes à la mode dans les salons, tels le genre littéraire apparenté aux charades, un divertissement mondain qu'avait inauguré Catherine Durand avec ses comédies-proverbes, genre qui allait disparaître dans la première moitié du XVIIIe siècle et réapparaître en tant que théâtre de société grâce à Madame de Genlis et Carmontelle. Les proverbes de Madame de Maintenon, destinés à instruire et édifier les jeunes filles, inspirèrent plus particulièrement le théâtre d'éducation de Madame de Genlis et Madame Campan.

Nous savons l'importance que Madame de Maintenon accorda au théâtre dans sa mission pédagogique. Pourtant, la Maison Royale de Saint-Cyr, tombée, aux yeux de sa fondatrice, dans la vanité, la préciosité et l'esprit mondain, engagea un tournant radical en 1689 après la représentation publique de la tragédie de Racine Esther par les demoiselles pensionnaires de Saint-Cyr. Les représentations publiques furent proscrites et Athalie fut jouée sans costumes ni décors. Il était désormais crucial de cultiver avant tout l'humilité et l'abaissement de tout orgeuil, d'éviter les mauvaises influences, de développer la dévotion, loin de l'attention et des regards. Pourtant, le théâtre n'a pas été supprimé. Même une fois la maison de Saint Louis convertie en couvent en 1692, les "conversations, les proverbes dramatiques, les entretiens, et les tragédies saintes par d'autres auteurs continuaient à faire partie du programme à Saint-Cyr" (17), jouant donc un rôle important dans l'instruction spirituelle. Les proverbes de Madame de Maintenon furent ainsi composés pour les Saint-Cyriennes, transformant en outil pédagogique ce qui était au départ un divertissement mondain.

A travers ces quarante courtes petites pièces dramatiques (de cinq à dix pages chacunes, dans cette édition) Madame de Maintenon offre des leçons de morale et de bonne conduite, tout en avertissant contre les dangers du grand monde corrompu, de la société et de l'excès de mondanités. Ces pièces de théâtre miniatures ont donc pour but de distraire et d'instruire. A travers elles, Madame de Maintenon s'attache à prévenir ses pensionnaires des obstacles qu'elles seront amenées à rencontrer, les avertissant du danger des hommes et de leur tyrannie dans le mariage, encourageant une intelligence pratique et le bon sens, et soulignant les dangers présentés par les divertissements et une vie mondaine.

Cette édition des Classiques Garnier nous offre l'occasion de découvrir un genre méconnu et d'approfondir notre réflexion sur les écrits de Madame de Maintenon. Même si les proverbes ne sont pas toujours faciles à suivre, leur lecture d'ensemble aura de la valeur aux yeux des spécialistes. Elle intéressera particulièrement les chercheurs s'intéressant à l'histoire et à l'éducation des femmes à la fin du Grand Siècle. Soulignons à ce titre le travail des éditeurs qui présentent les proverbes avec efficacité et perspicacité. Au-delà de quelques pièces d'introduction, un solide chapitre intitulé "Thèmes et idéologies" préface les proverbes. Claire, succincte tout en étant détaillée, cette étude présente une analyse d'ensemble des proverbes et distille l'essentiel. Enfin, le chapitre suivant, "Une dramaturgie insolite", d'une dizaine de pages, est fascinant. Il montre de quelle manière la nouvelle dramaturgie que constituent les proverbes dramatiques s'écarte des règles de la dramaturgie classique, primant le fond sur la forme, multipliant les intrigues au sein d'un même proverbe, ignorant la vraisemblance, ne s'inquiétant pas des bienséances, n'obéissant plus à aucune unité. Ainsi, les proverbes dramatiques ont désormais leur place dans la série Théâtre de la Bibliothèque du XVIIe siècle des Classiques Garnier.

abgelegt unter: